L’aventure commence au pas de ma porte.

 

Que je photographie les vignes derrière ma maison, les champignons rencontrés dans les bois, un lever de soleil en Aubrac, Cévennes, Ardèche, ou encore dans quelque pays nordique, c’est la lumière douce du matin, celle aussi de l’hiver ou de l’automne lorsqu’elle filtre à travers la brume, c’est cette lumière qui m’appelle. Elle me fait oublier l’appareil photo rangé dans le sac et quand mes yeux sont rassasiés du paysage, il en sort pour garder une mémoire de l’instant.

 

large
large

large
large